Règles d’étiquette

Par politesse, on salue en arrivant dans le dojo pour montrer son désir d’apprendre et en quittant pour remercier. Les saluts debout et assis se font avec sérieux.
La ponctualité est une marque de courtoisie ; si par accident une arrivée tardive survient, il convient d’entrer en silence, saluer et attendre que le professeur invite le pratiquant à intégrer le cours.
L’attitude la plus digne consiste à ne jamais rester sans rien faire ou à bavarder ; au Japon, croiser les bras est une marque de grossièreté.
La tradition exige le respect du SEMPAÏ, c’est-à-dire du grade et de l’ancienneté. Ce respect se traduit par un alignement considérant la hièrarchie lors du salut
L’accès au dojo, n’est permis qu’aux pratiquants en tenue correcte. Les ongles doivent être coupés courts et les bijoux quels qu’ils soient ne sont pas de mise. Ils consituent des risquent de blessures.

Les autres règles d’étiquette

♣ On ne quitte pas le dojo sans l’autorisation du professeur

♣ Quand le professeur montre un excercice ou un mouvement, s’arrêter et regarder avec attention est une marque de respect même si on croit connaître

♣ Seuls le professeur et les hauts gradés peuvent montrer un mouvement. Les débutants ne peuvent expliquer aux autres

♣ L’insolence et la contestation ne sont pas de mise dans un dojo

♣ Même si la fatigue se fait ressentir après une dure journée, venir s’entraîner est une victoire sur soi-même et le bénéfice à en tirer est étonnant.