Hironori Otsuka, le fondateur

« La différence entre le possible et l’impossible c’est la volonté ».

 

 Gishin FUNOKOSHI qui était à Okinawa est invité à faire une démonstration de karaté. Hironori OTSUKA entendant parler de cette « fameuse démonstration » décide de rendre visite au grand professeur. Le maître okinawaïen l’accueille et accepte de lui enseigner le karaté Jitsu.

OTSUKA Sensei est né le 1er juin 1892 d’une famille de samouraï du côté maternel. Dès l’âge de 5 ans (1897), il est initié par son oncle maternel Chojiro Ebashi, maître d’arts martiaux du clan féodal Tuchiura.

A 13 ans (1905), il entre au collège de Shimodate où il découvre le Shinto Yoshin-Ryu, style de jujutsu ancien, et en fait l’apprentissage au dojo de Tatsusaburo Nakayama (1870 – 1933).

Nakayama avait étudié à l’origine le Jikishin Kage Ryu ,et enseignait également le Kendo. A 18 ans (1910), il entre à

l’université de Waseda pour étudier le commerce ; il continue l’étude du Shinto Yoshin Ryu Jujutsu, et visite  d’autres dojos pour étudier d’autres koryu jutsu comme le Tenjinshinyo Ryu, le Kito Ryu, etc.

En 1912, à la mort de son père, il quitte l’université et travaille dans une banque, sans négliger l’étude des arts martiaux.

A 29 ans (le 1er juin 1921), T. Nakayama lui confère le « Menkyo Kaiden », certificat attestant de sa totale maîtrise de sa discipline, ce qui fait de lui un Maître de Shinto Yoshin Ryu de la 4ème génération, et successeur de son maître à la mort de ce dernier.

1929 : OTSUKA Sensei devient membre de la Fédération d’arts martiaux japonais (Dai Nihon Butokukai). Il sentait que l’esprit du Budo était absent dans la pratique des katas, et que l’esprit des techniques était loin de la situation de combat réel ; il commence alors à mélanger les éléments utiles et pratiques du karaté d’Okinawa avec les techniques d’arts martiaux  traditionnels japonais issues du jujutsu et du kendo : c’est la naissance du kumité.

Il a éprouvé par la suite le besoin d’enseigner un karaté plus fluide dans sa dynamique, ce qui va l’amener à se séparer de Funakoshi, et à créer son propre style : le Wado-Ryu

1934 : Il établit son dojo sous l’appellation « Dai  nihon Karaté-Do Shinkyo club ».

1938 : Le Dai Nihon Butokukai lui confère le titre de « Renshi Go ».Suite à cette nomination, il fait une éblouissante démonstration devant les personnalités de l’honorable institution qui voient là la marque d’un génie créateur.

Son style de karaté est enregistré sous le nom de « Shinshu Wado-Ryu Karaté Jutsu ».

1939 : Le nom de l’école est enregistré définitivement sous le nom de : « Wado-Ryu ».

1944 : OTSUKA Sensei est nommé Chef instructeur de karaté du Japon par le Dai Nihon Butokukai. Le Wado-Ryu va alors connaître une expansion sans cesse progressive, à commencer par les universités.

1952 : Il participe à la création de la Fédération internationale des arts martiaux (Kokusai Budo in) avec les grandes personnalités du Budo de l’époque : Kyuzo Mifune, Kazuo Ito, Shizua Sato  pour le Judo, Hakudo Nakayama, Hiromasa Takano pour le Kendo, Kiyotake Wake, Sueo Kiyoura.

1952 : Il participe à la formation de la Fédération Japonaise de Karaté-Do.

Avec les années soixante commence l’expansion extra-territoriale du Wado-Ryu  qui part d’abord à la conquête des États-Unis et de l’Europe, ensuite du reste du monde. Son succès sans cesse grandissant aura pour conséquence d’asseoir définitivement le statut du Fondateur.

1966 : OTSUKA Sensei est élevé au rang de Kun-Goto, et l’Empereur Hirohito le décore du « Grand ordre du soleil levant » (Soko Kyoku Jitsu Sho) pour sa contribution à l’enseignement et au développement du Karaté-Do.

Cette contribution ne s’est jamais limitée à l’école Wado-Ryu ; de par sa position de Sensei-référence, il a souvent été amené à dispenser son savoir dans les trois autres écoles (Goju Ryu, Shito Ryu, Shotokan) où sa science du taisabaki faisait merveille. Et à plus de 70 ans, les différents séminaires dispensés à l’étranger sont autant de cautions qui n’ont de cesse de populariser l’école Wado-Ryu.

1972 (9 octobre) : Le Kokusai Budo In présidé par le Prince Higashikuni lui décerne le titre de « Meijin » (Maître par excellence). OTSUKA Sensei est le 1er Maître à atteindre le 10ème Dan en Karaté, et se trouve désormais au panthéon des Budokas exceptionnels au même titre que Kyuzo Mifune pour le Judo, et Hakudo Nakayama pour le Kendo.

29 janvier 1982 : Décès de OTSUKA Sensei